2 thoughts on “Mise à jour

  1. Cher Michel,
    Tu n’est pas seulement un homme prodigieusement généreux dans la vie tu es généreux dans ta manière de capter le réel. Tes images sont d’une grande beauté parce que tu ne cherches pas à figer le vivant mais à le laisser venir vers toi! Tu ne prends pas une photo c’est la photo qui vient vers toi. Et tes vidéos ont une fluidité et une élégance que je dirais «féminine » toi, bâti comme un centurion romain, comme un athlète ou demi-dieu grecque! C’est ton regard qui est tendre! Je lis dans ton travail une immense sensibilité, un amour passionné, pour faire de la vie un lieu habitable. Quand tu photographies des ruines en Galilée, à Jérusalem ou en Amérique les pierres qui ont des siècles te livrent leur mémoire parce que tu ne les regarde pas comme des objets mais comme l’habitat d’individus qui ont vécu là. Tu accueilles les êtres disparus, les absents qui ont traversé ces espaces! C’est cela que je ressens: je ne vois pas des ruines j’entends marcher des âmes qui se souviennent d’y avoir vécu. C’est comme si tu étais l’écho sonore des êtres du lieu. Tu ne cadres pas la roche tu entends la présence des disparus!
    Quand tu photographies des ruelles ou des routes ou des murs, les pierres laissent transparaître la peau des vivants, la mémoire des êtres qui ont traversé ces lieux. Tes images sont comme l’écho sonore des paroles, des soupirs et des joies. Tu entends la présence des disparus , et même en laissant entrer la lumière des paysages, tu es un poète de la mémoire.
    Bises du coeur
    Serge Ouaknine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *